1 décembre 2016

Enseigne #1

Martey's, 2016Image © Yannick Vallet (d'après Jean-Pierre Melville)

Film : Le samouraï
Adresse : inconnue

Le Martey's est le night-club où Jef Costello remplit son contrat en exécutant le patron.
Un lieu où Costello remettra les pieds par deux fois. Une première fois pour revoir Valérie (Cathy Rosier) ; c'est à ce moment-là d'ailleurs que le barman (Robert Favart), alors qu'il avait assuré au commissaire ne pas le reconnaître comme étant le tueur, lance étrangement à Costello : "Si vous aviez été l'homme que la police recherche, on pourrait dire que l'assassin revient toujours sur les lieux du crime." Et une deuxième et dernière fois, à la fin du film, pour se laisser tuer sous les yeux de Valérie :
- Pourquoi Jef ?
- On m'a payé pour ça.
Ici, le night-club, alors même qu'il n'a pas encore la place stratégique qu'il tiendra dans l'intrigue du Cercle rouge puis de Un flic, est un lieu presque neutre. On y sent à peine la présence de la pègre et la police, qui n'est là que pour faire son devoir (enquêter sur le meurtre du patron puis empêcher un deuxième meurtre) n'y a pas encore ses habitudes, comme ce sera le cas dans les deux autres films.

C'est le grand chef décorateur François de Lamothe qui a conçu la boîte de nuit :« L'entrée que vous voyez dans le film n'est pas un décor, c'est l'entrée d'un hôtel particulier où se trouvaient les bureaux du directeur, aux studios de Saint-Maurice. Elle plaisait à Jean-Pierre ; il a suffi que j'y mette des néons pour qu'on puisse s'en servir. »[1] 
Malheureusement, dans les années 1970, suite à un incendie qui ravagea les studios, les bâtiments furent rasés et un immense complexe d'habitations et de bureaux prit la place. Aujourd'hui, impossible de retrouver quoique ce soit. Dommage.

La semaine prochaine, Le Santi's ...


[1] François de Lamothe interviewé en 2007 par Denitza Bantcheva (Jean-Pierre Melville de l'oeuvre à l'homme)